AMOUR, MARIAGE & METISSAGE, notre génération

VIDEO INTRO

“L’avenir appartiendra à un métissage de cultures” écrivait dans les années 1960 Léopold Sedar Senghor, premier président de la République du Sénégal 🇸🇳, poète, autant aimé pour ses écrits et controversé pour ses idées avant-gardistes. Cet intellectuel 💼, à travers cette citation devenue célèbre, se tenait en exemple en épousant une femme Française qu’il aimait, alors qu’il prônait le concept de Négritude. En bref, dans certaines parties du monde, 60 ans plus tard, la mondialisation et l’internet ont favorisé le métissage. On ne parle pas de métissage “racial”, mais bien de métissage culturel. En 2020, ce qui se passe à Tokyo atteint instantanément Abidjan et Vancouver réagit en quelques minutes sur des évènements à Paris. Oui, à notre époque, il est de plus en plus normal d’épouser qui l’on veut, où l’on veut, et rester soi-même en donnant vie à cet avenir meilleur qui nous appartient.

C’est durant mon voyage au eSwatini (ancien Swaziland), que je me remémorais ces sages paroles. Garçon d’honneur, ainsi que Maître de Cérémonie, je participais au mariage d’un ami proche et sa fiancée, deux Canadiens, l’une d’origines zimbabwéenne et canadienne, de confession catholique, et l’autre du Sénégal et de confession musulmane. Ces deux tourtereaux (que je félicite encore!!) réunissaient leurs familles et amis au eSwatini pour une cérémonie appelée le “Lobola”, période d’intenses négociations entre les belles-familles, où se discute le montant de la dot dont doit s’acquitter la famille du futur époux, selon la coutume zimbabwéenne. 🤑🤑🤑

Story sur Instagram

Ils se sont alors dit “oui” devant des invités d’origine du Zimbabwé, du Sénégal, du Canada, d’Afrique du Sud, du eSwatini, du Mali, du Ghana, de Côte d’Ivoire, de France, du Togo, d’Haïti, d’Allemagne, du Kenya, des États-Unis et d’autres que j’oublie sans doute de citer. Tous ceux-là réunis pour célébrer le métissage, l’avenir. Il était surprenant de voir autant de monde de différents horizons mais à bien y penser, en me rappelant les 10 mariages précédents que j’avais animé, je réalisais la normalité de la chose. En 2020, on ne devrait plus en être surpris. J’ai vu tellement d’unions inter-culturelles au cours de mes activités de MC de mariage!

Marié moi-même à une marocaine et personnellement promoteur de la culture mandingue, il m’est arrivé de ressentir du désarroi face à des situations marquant nos différences. Cela n’empêche qu’avoir célébré notre union selon nos deux coutumes avait favorisé la connaissance de l’autre et uni nos deux familles. Nous avons maintenant une fille dont l’identité culturelle sera sujet : Marocaine? Ivoirienne? Québecoise? Tout? Mais comment? Sera-t-il plus dur pour elle de savoir ce qu’est sa culture? Noter qu’une autre ethnie aussi, même si du même pays, est une autre culture.

Je me suis donc demandé, et j’en profite pour avoir votre avis…:

  • Est-ce ainsi partout, ou seulement autour de moi que ce quon appelle les mariages “mixtes” ont lieu?
  • Le mariage avec quelqu’un de sa culture est-il un raccourci vers l’entente dans un couple? C’est-à-dire éviter trop de malentendus. J’ai souvent entendu dire “Moi, je ne peux pas être avec tel ou tel, parce qu’on ne va pas se comprendre.” Est-ce bon de penser ainsi?
  • Quel avenir pour notre descendance? À quoi s’identifieront nos enfants?

Alors sur le chemin de retour de mon long périple ✈️ du eSwatini, je m’informais sur les réseaux sociaux des nouvelles de Montréal. Surprise! je tombais sur le nouveau videoclip de Kella, la rappeuse canadienne d’origine ivoirienne et amie, avec Mr Ko’ et Bobo William, du titre “PEAU”.

Considérant ma vie comme une comédie musicale, voilà que ce son de Kella venait le confirmer : Une chanson exprès en concordance avec mes pensées du moment. Je l’écoutai avec intérêt et il faut dire que les mots et le rythme, au juste temps, ont fait de cette collaboration une oeuvre à saluer.

Lien youtube du videoclip PEAU de Kella ft Mr Ko’ et Bobo William

Sans doute aurons-nous la chance d’entendre ces artistes parler de leur titre dans une prochaine édition du podcast RDF.

Enfin, je concluais que les différences de cultures, ou simplement de personnalités, proviennent aussi d’une curiosité positive, permettent de communiquer et inculquent la capacité de faire des compromis. La communication est source d’harmonie entre les gens. Alors continuons sur cette voie d’amour mutuel entre les cultures, faisons découvrir aux autres les coutumes d’où nous venons (donc qui nous sommes) et allions-nous avec ce qui fera de nos progénitures des êtres cultivés et ouverts d’esprit. D’accord ou pas?

Laissez vos commentaires.

4 Comments

  1. Wow! Tellement bien dis mais malheureusement toute le monde ne pense pas ainsi il y a des gens qui ne font pas la différence entre le métissage racial et culturel aujourd’hui on pense que cela est en train de changer. Et vous êtes un exemple palpable on ne peut que vous souhaiter tout le bonheur du monde. Merci et force à toi 🙏🏿💪🏿

  2. Peut-être que je m’éloigne du sujet, mais je ne pense pas que le métissage sera l’avenir. Pour moi, le métissage c’est le présent. Avec les invasions, les désastres naturels, le commerce, etc., les peuples se sont toujours déplacés et mélangés culturellement et physiquement. Aucun peuple n’est “pur”. Les cultures, les langues et les phénotypes dans les communautés considérées homogènes aujourd’hui sont le résultats d’un brassage extraordinaire qui s’est opéré sur des centaines et des centaines d’années. Donc pour moi, rien de nouveau.

  3. Vos enfants s’identifieront à ce que vous, les parents, leur apprendrez:). Concernant la partie sur les “clashs culturels” d’ un mariage de cultures differentes…y en aura – comme y aura d’autres clashs tout simplement car votre union est de 2 personnes qui restent 1 personne a part entiere (chaque etre humain est unique). L’important c’est de faire ses choix en connaissance de cause: Ici, sachant que ta femme et toi veniez de cultures différentes, vous allez faire face a certains challenges et vous etes prets à vous gerer/faire des concessions/ apprendre continuellement l’un de l’autre/leguer à vos enfants ce qui vous tient à coeur…et enfin les laisser forger leurs propres identitès 🙂 Big up!

  4. 100% d’accord avec la direction qu’emprunte ce point de vue.
    Le métissage est IMPORTANT et bénéfique au niveau organique mais aussi et surtout pour le développement de la culture, de l’ouverture et d’une société de vivre-ensemble.
    Bravo Moussa

Leave a comment

Your email address will not be published.


*